Sardine du bassin est une marque créée par Sandrine Maurial. Sardine pour l'anagramme avec Sandrine mais aussi pour son étymologie qui renferme à la fois ce petit poisson de mer tout simple qui sort de sa conserve pour devenir un piquet de tente au camping et qui prend tout son éclat et sa noblesse en se faisant galons ou étoffes dorées. Cette Sardine et son bassin de coeur ont formé la marque Sardine du bassin qui résume bien la philosophie de la créatrice. 

Depuis toujours fascinée par la couleur en poudre, les pigments, la matière et les textures, Sandrine Maurial a décidé de vivre de sa passion et d'en faire son métier. Sa formation universitaire de plasticienne validée par un Doctorat en Arts sur l'alchimie de la couleur, une activité d'enseignante en arts plastiques puis une expérience professionnelle en qualité de directrice pédagogique dans une école de design ont forgé son parcours professionnel qui tisse des liens entre les arts plastiques et appliqués. Sa recherche et ses expérimentations picturales sur la couleur l'ont conduite naturellement à expérimenter différentes façons de teindre des tissus selon différents procédés manuels (Shibori etc.). 

Lors de sa reconversion professionnelle, une formation artisanale en tapisserie d'ameublement lui a permis de compléter son parcours pour pouvoir tapisser et confectionner ses propres tissus sur différents supports textiles (fauteuils, rideaux, coussins etc.). Autodidacte en couture et après nombreuses expérimentations, Sandrine peut désormais créer des couleurs sur mesure et des objets textiles à la demande selon une teinture à froid à la main. Elle tend aussi sur châssis ses tissus pour les faire exister comme une œuvre d'art en les rehaussant parfois de fines et discrètes broderies. L'artisanat, les arts plastiques et le design textile se retrouvent intimement liés dans son travail. Ses créations sont originales et en séries limitées, chaque produit est unique.

Sardine du bassin est dans la vie Sandrine. Maman d'un petit Marius, elle habite avec sa petite famille sur le bassin d'Arcachon près de Cap Ferret. Native du Périgord noir, elle a grandi à la campagne et a passé toutes ses vacances estivales dans la maison de famille à Petit Piquey, sur la presqu'île. Très marquée sentimentalement par cette enfance baignée par l'iode du bassin et plus particulièrement à la pointe aux chevaux, elle a voulu y poser ses valises dès qu'elle a pu. Elle a retrouvé les odeurs des pins et des mimosas, tous les souvenirs de ses vacances inoubliables. Cette nature du bassin l'inspire et les ambiances colorées créées reflètent son milieu de vie.